Puissance TOS, la symphonie de tous!!!
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 episode 1: le voyage de Gild

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
collette brunel
Habitué
Habitué
avatar

Nombre de messages : 61
Localisation : en voyage
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: episode 1: le voyage de Gild   Jeu 29 Juin à 16:58

ca n'a pas de rapport du tout avec tales, c'est une histoire que j'ecris!

PROLOGUE

Il y a bien longtemps, le monde vivait dans la tranquillité et la paix. Les dragons, les oiseaux jaunes ou noirs, les harpies, les licornes et les pégases, les griffons, les animaux sauvages et les humains étaient heureux ensembles, mélangés entre eux. Ils parcouraient le monde, où restaient et étudiaient. C’était la paix absolue.
Mais un jour, un jeune dragon de 13 ans nommé Biendas décida de séparer le monde en deux parties. Une guerre surgit alors. Presque tous les hommes disparurent, et il y eut beaucoup de victimes. Malheureusement ses souhaits malfaisants furent exaucés. Le monde fut alors séparé en deux par des montagnes naturels une immense porte totalement artificielle. D’un coté le mal et de l’autre le bien. Les territoires du mal se transformèrent en contrées de cendre sans vie tandis que leurs animaux muaient en bêtes sauvages et sanguinaires. Une nouvelle ère commençait. Mais personne ne sut ce qui arriva à Biendas qui avait disparu par la suite…Pendant 1850 ans, le monde resta séparé ainsi sans que rien se passe jusqu’à aujourd’hui…

CHAPITRE I :
UNE VIE DIFFICILE

C’était le matin dans le monde du mal, plus précisément dans la capitale de Volcane. Enfin celui qui n’y vivait pas tout le temps n’aurait pu le savoir : le jour comme la nuit il faisait toujours sombre. Dans la ville, le roi Malus venait de franchir les portes de sorties pour une réunion importante. Mais posons notre regard sur un jeune dragon nommé Gild, qui vivait dans les quartiers habitants au sud de Volcane. Ce Gild était un dragon comme les autres : il avait une tête allongée, aux oreilles pointues et triangulaire, avec deux yeux bleus, deux narines, une petite corne entre les oreilles et la bosse au dessus de ses yeux, et une gueule munie de dents tranchantes et indestructibles. Ses écailles noires parcouraient tout son corps, sauf son ventre, le dessous de sa queue et l’intérieur de ses ailes. Son long cou était arqué de deux piques gris ; son torse comportait deux épaules avec deux petits bras très serviables. Tout son dos était pourvu de piquants très pointus à la forme triangulaire, mais aussi de deux ailes agiles et puissantes qu lui permettaient de voler ; il avait aussi deux pattes arrière qui lui permettaient de vivre dans une position debout (munie de quatre griffes). Et enfin, sa longue queue hérissée de piquants se finissait elle-même en pics noirs. Gild avait treize ans et demi, pesait 91 kg et ne mesurait pas plus de 1.82 m, comme tout les dragons de son âge. Et de plus, la couleur de ses écailles le mettait très en valeur. Dans son monde, la discrimination existait : la couleur des écailles des dragons en était victime. Tout d’abord, les moins bien vus étaient les écailles violettes puis les écailles de bronzes. Par contre, les écailles rouges et noires étaient très populaires et étaient les plus riches. Donc Gild avait tout pour plaire. Mais pourtant toute sa vie avait été un enfer : à l’école où il étudiait en année QPM (quatrième pas moyen) tout les élèves le détestaient, le haïssait et passaient leur journée à l’insulter et le maltraiter. Encore une fois Gild était un dragon d’une race « supérieure », car aller à l’école, surtout celle de la capitale était un luxe que seuls les plus riches pouvaient s’offrir. De plus, il détestait tout ce qu’on leur donnait à faire en cours : détruire sans pitié des objets, apprendre a haïr. Et jamais il ne répondait aux provocations de ses camarades car il savait qu’ils attendaient en retour qu’il les haïsse et qu’il devienne comme eux. Depuis le début de sa scolarité, alors même que les autres ne le connaissaient pas, il n’avait connu que la haine des autres envers lui, comme ci on le leur avait demandé de le faire ; et cela durerait encore pendant dix ans, le temps d’études maximale qui lui restait. Les professeurs n’en faisaient rien car eux-mêmes avaient le même sentiment et le traitait comme un écaille violet, c’est-à-dire qu’il faisaient à peine attention à lui, l’insultaient, le ridiculisaient et le frappait comme un vieux chiffon qu’on broyait en mille morceaux. Et alors que Gild ne faisait jamais de bêtises, ce qui était bien le problème, les professeurs l’envoyaient toujours une fois par jour chez le directeur, qui le punissait en le frappant et envoyait des lettres de mauvaises conduites à son domicile. Gild était donc u jeune adolescent malheureux et haï. Mais il avait tout de même un copain depuis l’âge de neuf ans, qui se prénommait Vierros, un écaille rouge qui avait la même carrure que lui. Il lui tenait souvent compagnie, et même si il était ami avec les autres, il ne pouvait les empêcher de l’insulter. Orphelin, Vierros vivait dans un centre pour enfants, abandonné depuis sa naissance et lui non plus ne faisait aucunes des exercices en classe et détestait tout ce monde. Et pourtant il ne recevait aucunes remontrances de la part des autres et des enseignants (pourtant écailles rouges), ce qui intriguait beaucoup Gild. Les autres ne disaient rien de sa fréquentation avec Gild et ne lui posaient jamais de questions sur lui. Mais Gild n’était pas malheureux qu’à l’école : chez lui, sa mère ne s’occupait jamais de lui, car depuis sa naissance, elle avait sombré dans la déprime et son esprit errait bien loin de son corps, elle ne remarquait jamais la présence de son fils et d’ailleurs son corps était le seul à vivre. Gild signait toutes les lettres à sa place et s’étonnait souvent que l’école ne devine pas le mensonge des signatures ni le jugement neutre de sa mère face aux avertissements de mauvaises conduites. Mais Gild savait qu’un jour viendrait où les autorités, sans pitié et diabolique, viendraient le prendre à la mère pour le placer dans une autre famille. Gild s’occupait seul de sa mère et n’avait pas de père : il ne l’avait jamais connu et sa mère n’avait jamais été là pour lui en parler. En fait, les rôles étaient inversés : c’était Gild qui jouait le rôle de parents pour sa mère. Il était très autonome et faisait toutes les corvées par exemple (il avait un énorme courage car les rues de Volcane étaient hantées de fantômes et dragons terrifiants). Gild racontait toujours des histoires à sa mère, même s’il savait qu’elle ne l’entendait pas. Le soir, il pensait souvent à quel être pouvait ressembler à son père et quel monstre était le roi Malus, empereur de ce monde dirigé par la dictature. Mais un détail important que Gild ne comprenait pas était que sa mère Gilda avait les écailles argentées, une catégorie inconnue dans son monde. La question était tellement dure qu’il n’essayait pas de la résoudre et se concentrait plutôt vers l’avenir qui l’attendait dans ce monde de brutes sauvages qui ne connaissaient que la haine et la violence. Et personne ne pouvait le comprendre à part son ami Vierros, en qui il avait une confiance totale. Ensemble, Gild et Vierros parlaient de leurs origines, leurs visions du monde, les aventures qu’ils voudraient vivre, et du deuxième monde qui se trouvait au nord du leur, la destination où ils souhaitaient aller. Car depuis 5 longues années Vierros et Gild avaient eu l’idée d’une fugue nocturne et entrepris le voyage de Volcane jusqu’à la porte des Mondes, où il devait camper avant de la franchir. Mais cela ne serait pas possible tant que les gardes surveillaient cette porte ! Ce voyage était le seul élément qui les rendait et leur faisait oublier leurs soucis. Mais Gild était attristé de laisser sa mère seule, à qui il tenait beaucoup. Depuis une petite semaine, ils avaient préparé leurs plans et plus rien ne pouvait les en empêcher. Un soir, donc, Gild rentrait de l’école tout fou : cette nuit même leur petite escapade allait se déroulait, et c’est ce soir même qu’ils allaient savoir si la liberté était accessible. Une lettre posée sur la table du salon attira le regard Gild. En fait, le salon était constitué d’une table basse avec trois chaises en bois hautes, un tapis en tissu multicolore, un sol et un plafond en pierre et des murs usés et poussiéreux peints en rouge. Quelque fois, lorsque Gild rentrait chez lui, il se demandait souvent d’où venait l’argent pour ses études en voyant l’état et la taille de leur logement. Mais aujourd’hui, seule cette mystérieuse lettre l’intriguait. Il s’approcha de la table et tendit la main pour l’ouvrir. L’écriture y était grosse et vulgaire, mais tout de même lisible :
« Chère Mme Volbers,
Après mûres réflexions, nous avons décidé de vous retirez votre enfant pour des raisons bien connues.
Nous viendrons le chercher demain à onze heures et l’emmèneront à Aldorac. Nous vous demandons de n’opposer aucunes résistances à moins que vous ne cherchiez à vous battre, et de ne pas contredire nos arguments que nous vous fournirons sur place,
Au revoir, le ministre du Roi, M De Fiche. »

Les choses se compliquaient donc : des soldats arrivaient d’Aldorac et devaient déjà être sur la route. Espérons qu’ils ne les connaissent pas et ne les rencontrent pas sur leur chemin ! Car dans le monde, il n’y avait aucuns voyageurs tellement la population était tyrannisée et effrayée par le gouvernement. Seuls erraient les oiseaux noirs, gardiens des routes du roi Malus, que Gild et Vierros devaient à tout prix éviter. Mais Gild conclut de na pas en parler à Vierros et décida d’aller se coucher. Ainsi donc, le doute qu’il avait eu allait se produire. Comment allaient-ils réagir lorsqu’ils verraient que Gild était parti et que sa mère était incapable de faire quoi que ce soit ? Le poursuivraient-ils pour le ramener à Aldorac, la deuxième ville du roi ? Toutes ses questions agaçaient Gild qui, avant de s’allonger dans le canapé du salon, tout crasseux, vert et déchiré en tout points, alla se manger du pain. Dehors, le nuit n’allait pas tarder à arriver, même si l’été approchait (il était vers les vingt heures). Parcouru d’excitation, Gild finit par s’endormir tranquillement dans son inconfortable canapé après avoir mis en place un objet pour qu’il tombe et le réveille…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/1laudiaskywalker2/
juit
Nouveau
Nouveau


Nombre de messages : 13
Age : 25
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: episode 1: le voyage de Gild   Jeu 29 Juin à 16:59

ouah c'est super bien continue comme ca!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juit
Nouveau
Nouveau


Nombre de messages : 13
Age : 25
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: episode 1: le voyage de Gild   Jeu 29 Juin à 22:31

comment tu fais n'en peche pour inventer tout ca?!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
samuel
Power membre
Power membre
avatar

Nombre de messages : 595
Localisation : T'as pas honte de chercher mon adresse pour me mater^^
Date d'inscription : 19/02/2005

MessageSujet: Re: episode 1: le voyage de Gild   Ven 30 Juin à 9:35

Jsute pour te dire juil, il y a la fonction editer, ca te permettra d'eviter de double poster^^ Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
juit
Nouveau
Nouveau


Nombre de messages : 13
Age : 25
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: episode 1: le voyage de Gild   Ven 30 Juin à 16:02

ok dsl!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
collette brunel
Habitué
Habitué
avatar

Nombre de messages : 61
Localisation : en voyage
Date d'inscription : 14/03/2006

MessageSujet: Re: episode 1: le voyage de Gild   Ven 30 Juin à 16:05

ba je sais pas , j'ai une très grande inspiration voila tout!^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spaces.msn.com/1laudiaskywalker2/
juit
Nouveau
Nouveau


Nombre de messages : 13
Age : 25
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: Re: episode 1: le voyage de Gild   Ven 30 Juin à 22:28

ba moi j'en serais incapable en tout cas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: episode 1: le voyage de Gild   

Revenir en haut Aller en bas
 
episode 1: le voyage de Gild
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les gens du voyage
» Episode 457 One piece
» Voyage de Bougainville
» Voyage dans le foin...
» Haiti en Marche parle du voyage de Preval dans le Centre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales Of Liberty :: Général :: Forum Creation-
Sauter vers: