Puissance TOS, la symphonie de tous!!!
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Viper Dragoon
super membre
super membre
avatar

Nombre de messages : 163
Localisation : Derrière toi!*Ecrase un gourdin sur le posteur naïf*
Date d'inscription : 26/12/2004

MessageSujet: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Dim 30 Jan à 23:04

Le temps…Le temps…Une invention de l’homme, pour se donner une excuse, pour l’accuser de tous les maux et lui permettre de vivre sans se poser trop de question. Pas le temps de rêver, de vivre pleinement etc…Le temps…Tellement longtemps. Combien de temps déjà ?

…Dix ans

Ouais…

Dix ans, dix longues années bien remplies, se sont écoulées avec paix et bonheur. Ou nous avons pu profiter du repos du guerrier, et nous étions si fatigués que nous nous sommes endormis sur nos lauriers sans nous préoccuper que c’était a ce moment là que ce monde nouveau avait besoin de nous. Et pendant que nous dormions, le monde a changé. Il y a eu des conflits, mineurs bien sur, mais la paix l’a toujours emporté. Je me souviens de ce combat, il y a dix ans, dans le palais majestueux de la terre sacrée de Kharlan, ce combat contre celui qui fut mon ami et mon Ennemi, Mythos Yggdrassil alors que j’opérait en retrait a l’invocations de puissants sortilèges, le chef du Cruxis avait invoqué son saint jugement, une de ses attaques me frappa en plein visage, et malgré les soins que Raine me prodigua, je ne put retrouver parfaitement ma vue d’antan. Je suis donc obligé de porter des lunettes a présent, il existe rarement des gens de notre race pouvant en porter, vu qu’ils naissent parfait…Presque parfait. Depuis que le roi de Tethe’alla a ordonné la fin des persécution, elle sont moins nombreuses. Mais la haine et le racisme est toujours là. Et si les Elfes provoquent l’admiration de tous et l’émerveillement de chacun, les demi-elfes incarnent quand a eux la grossièreté et la bêtise même. Le monde meilleur pour lequel je me suis battu est encore loin devant moi. Pourtant, nos efforts n’ont pas étés inutiles, et si nous les continuons, un jour, la haine disparaîtra, elle s’effacera avec le temps, parce qu’il n’y a que les hommes pour craindre le temps. Quand aux nains et aux Elfes, ils sont obligés de suivre. Les hommes gouvernent ce monde. J’ai a présent 22 ans, ce qui est bien jeune pour l’un des miens, mais je possède déjà une ossature d’adulte. Je vit avec Raine, a Iselia, seul endroit ou je suis vraiment chez moi. Raine continue a enseigner, elle n’a pas changé et gardera ses vingt ans pendant une centaine d’année, tout comme moi. Quand a moi j’ai la tache d’enseigner la magie aux plus jeunes d’entre nous et de protéger le village contre les envahisseurs. Je ne sais pas ce que sont devenus les autres. Nous nous sommes séparés et chacun est reparti d’ou il venait. Quand a Lloyd et Colette, je n’ai absolument aucune idée de l’endroit ou ils peuvent se trouver actuellement. Bref, la vie suis son cours dans le plus grand calme…Parfois l’aventure me retente un peu, je vais sur les plages, devant le temple de Martel, observer la mer qui s’offre a moi. Les souvenirs reviennent a ma mémoire, la peur de Raine de l’océan, Zelos qui s’amusait a faire tanguer les baquets, Regal qui nous regardait de l’air amusé de celui qui connaissait les aléas de la jeunesse, Sheena tempêtant contre le rouquin, Lloyd et Colette riant de bon cœur…Et Presea…Presea…

Que de souvenirs, quelle aventure, on est pas amenés a sauver le monde plusieurs fois dans sa vie. Et j’ai eu la malchance de l’avoir connue trop tôt. J’aurais préféré être plus vieux lorsque ça se passa, pour que le souvenir de mon épopée soit moins flou au fond de mes pensées.

Je ferme les yeux, respire profondément et imagine tous les bons et les mauvais moments que nous avons passé. Et je rentre enfin la nuit a Iselia, ivre de bonheur de tous ces combats, tous ces trésors. Puis je pars me coucher, retrouvant Lloyd qui me prend par la main en me disant que Colette a été capturée par les Desian et m’ordonnant de me taire lorsque je lui faisait remarquer que ses répliques étaient puériles.

Il y a des choses qui ne changent jamais.

Ce soir donc je rentre chez moi, comme tous les soirs, sauf que cette fois ci, devant ma sœur m’attend devant la porte…

Notes :
“Viper Dragoon”:Bon vous avez surement compris, il s’agit de Genis, 10 ans plus tard. J’avais envie d’exploiter ça, c’est comme ça qu’est partit la fic vous allez voir maintenant que les persos ont pris un coup de vieux, il sont cool^^. Allez la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chtilipe.jexiste.fr/phpbb/index.php
Viper Dragoon
super membre
super membre
avatar

Nombre de messages : 163
Localisation : Derrière toi!*Ecrase un gourdin sur le posteur naïf*
Date d'inscription : 26/12/2004

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Dim 30 Jan à 23:05

Chapitre 1 :La demande de Presea.

-Bonsoir Genis. Tu as passé une bonne journée ?Lui demanda Raine.
-Oui…Qu’est ce que tu veux sœurette ?Lui dis je en l’affublant encore une fois de ce sobriquet ridicule qu’elle ne supportait pas.
-On t’as écrit une lettre. Répondit Raine qui cachait a peine son agacement. Elle vient d’Ozette. Au nom de ce village son sang ne fit qu’un tour.
-D…D’Ozette ?De Presea ?Genis lui arracha la lettre des mains. M…Merci. Dit il lorsqu’il s’aperçut de son geste, il réajusta ses binocles sur son nez. Je vais aller lire tout ça…Euh au calme. Genis partit vers la sortie du village. Raine le regarda partir, nullement vexée, elle semblait même amusée, un petit sourire mi triste mi joyeux sur son visage, un sourire mélancolique.

Genis courrait vers la foret. Ce n’est pas possible, se dit il, je n’ai gardé aucun contact avec elle, de plus lors de nos combat, elle était complètement sous l’influence de son cristal de Cruxis, elle n’a pratiquement aucun souvenir de ce qui s’est passé avant la chute. Peut-être pas…Mais alors…Il s’arrêta devant un grand arbre, il fit un saut prodigieux et retomba sur une grande branche, a 3 mètres de hauteurs du sol, il décacheta la lettre et voulut la lire, avant de comprendre sa stupidité. Il faisait nuit, il ne voyait absolument rien d’ici et avait oublié de prendre une lampe.
-Zut !Dit il. OK, il va falloir faire autrement. Il tendit très sommairement les mains vers un arbre devant lui.
-Fireball !L’attaque calcina l’arbre d’en face qui se mit a brûler, repoussant les monstres alentours cette méchanceté gratuite envers la nature ne lui ressemblait pas, mais il s’en fichait, il se fichait de tout, Presea, sa Presea lui avait écrit, il défroissa la lettre et commença sa lecture

Cher Genis.

J’espère que tu te souviens de moi, je fut une de tes compagnons de voyages lors de fusion de nos deux mondes. Comment vas tu ?Est ce qu’a Iselia la vie belle ?Ici a Ozette, nous nous sommes agrandis après les reconstructions, les maisons poussent sur tous les arbres et la population fleurit. Ma hache a contribué comme elle a put a la reconstruction de mon village, et il est encore plus beau qu’avant. Alors que je repensais a notre aventure, j’ai pensé organiser une réunion a Ozette pour se souvenir de la belle époque. Cette initiative te paraît peut-être surprenante venant de moi, mais a présent que le Cruxis n’est plus le cristal ne fait plus effet, j’ai grandi et j’ai des sentiments comme tout le monde a présent. Sinon je ne pense pas que ma lettre aurait été aussi désordonnée o>___<o . J’ai envoyé une lettre a tout le monde, par contre impossible de mettre la main sur Colette et Lloyd, si tu as une idée d’ou ils sont n’hésite pas a passer les prendre en route. Emmène Raine avec toi et on se retrouvera là bas, je suppose qu’on a tous des tas de choses a se dire.

J’espère te voir très prochainement a Ozette, je t’embrasse Presea


La dernière ligne le fit rougir un peu, Presea avait changé, il n’y avait pas l’ombre d’un doute, elle semblait croquer a présent la vie a pleine dent. Il descendit de son arbre, fermement décidé a aller voir Presea, puis il se dirigea vers sa maison, annoncer la bonne nouvelle a Raine.

-Tu leur passera le bonjour de ma part. Dit Raine. Genis fut pétrifié par la réponse de sa sœur.
-Quoi ?!Tu ne viens pas ?!
-Je ne peux pas. Je dois rester a l’école l’enseignement n’attend pas !
-Mais c’est ridicule !Dit Genis. On ne s’est pas vu depuis 10 ans !Deux ou trois semaines, qu’est ce que ça peut te faire ?
-Il n’y a pas que ça Genis. Fit Raine en buvant délicatement un peu de thé. Si tu pars, il n’y aura plus personne pour protéger le village contre les monstres. Hier Josh a été blessé a la jambe par un loup, si je pars aussi il y a des chances pour que leurs lignes soit percées et que des enfants ou des villageois soient blessés, désolé tu vas y aller sans moi. Genis ouvrit la bouche, mais ne dit rien. La décision de Raine était prise, et dieu sait qu’elle était têtue. De plus il savait que ce choix lui coûtait et qu’elle se « sacrifiait » pour le laisser partir.
-Ne fait pas cette tête là. Fit Raine en souriant. Tu as intérêt a tout me raconter sinon gare a toi !
-Eyh !Je suis assez grand maintenant, tu ne peux plus me donner de fessées.
-Tu as envie de prendre le risque ?Ils rirent de bon cœur, puis se couchèrent.

Le lendemain, Genis alla acheter une tenue de voyage, la sienne étant déjà non seulement plus a sa taille, mais a moitié rongée par les mites elle servait de serpillière a Raine. Il s’acheta donc une nouvelle tenue dans les mêmes tons que la précédente. C’était une tunique bleu ciel parcourue de dragons blancs, la veste se détachait par une cape de voyage assortie d’un bleu identique a celui du costume, il portait un pantalon retrousse au mollets qui continuait par des chaussettes noires et pour tomber sur des chaussures de marche a crampon. Genis, malgré le fait de s’être vêtu en aventurier, avait inévitablement changé et grandi. Il était devenu grand et mince, ses yeux bleus clairs qui évoquaient la tendresse de l’enfance étaient devenus encore plus clairs, suite a son accident mais ses yeux appartenaient a présent un fougueux jeune homme, dont l’expérience n’était plus a prouver. Ses cheveux blancs courts et ébouriffés étaient a présent lisses et soyeux, il se finissaient en une tresse qui lui fouettait les hanches. Genis avait a présent tout a fait l’air d’un combattant, un entre-age, un visage plus carré, mais pas totalement rauque, il était certes sur que son visage avait vécu, mais gardait une sorte de naïveté qui le rendait inextricablement doux. Quand Genis revint du magasin, il trouva Raine dehors, en tablier, en train de finir d’astiquer son pteroplan.
-Te voilà enfin !Fit elle. J’ai fini. Elle passa une main sur son front plein de sueur. Puis elle le regarda.
-Tu vas faire sensation là bas. Fit elle.
-Arrête !Fit Genis en rougissant il croyait que sa sœur le charriait encore. Elle lui tendit un paquet en papier craft d’une taille oblongue
-Tiens ton arme, tu est sur de pouvoir t’en servir ?Genis sourit.
-Bien sur, je même si ça n’est pas comme avant, je me suis entraîné a m’en servir. Elle lui tendit un vieux sabre émoussé qui semblait avoir été dépoussiéré il y a peu.
-Prend ça aussi, on est jamais trop prudent, Kratos l’avait oublié chez Colette. Genis prit le sabre et le mit a sa ceinture. Raine le regarda, le regard mélancolique.
-Promet moi d’être prudent d’accord ?
-Raine !A 12 ans je terrassait déjà un chevalier Dragon au collisée de Meltokio !Dit il légèrement agacé.
-Justement, ne soit pas trop sur de toi pendant les combats, n’oublie pas que les monstres ne sont pas aussi faibles qu’a Iselia. Au revoir Genis…
-Au revoir…Ma sœur…Genis décolla avec le pteroplan. Raine le regarda partir, un peu émue un peu triste. C’est la première fois qu’elle laissait son frère sans protections aucune. Il avait tout le temps été avec Lloyd a chaque fois. Son cœur se serra, elle l’avait pratiquement relevé après tout, elle se sentait responsable. Elle le regarda partir, sans bouger et même lorsqu’il eut disparu a l’horizon, elle resta encore quelques minutes avant de rentrer.

-Yaaaaahooo !!Genis virevoltait en l’air, enchaînant loopings sur loopings, il volait a nouveau, c’était une sensation extraordinaire. La joie de piloter a nouveau un pteroplan après toutes ses années était inégalable. Il avait l’impression d’être un oiseau et qu’il pouvait se fondre dans les nuages et les surprendre. Il vit au loin la forêt d’Ozette et plongea a ras du sol, une troupe de marchand itinérants se poussèrent rapidement lors de son passage, Genis éclata de rire sous les « chauffard ! » des commerçants. Il se sentait libre, léger comme le vent, vif comme l’éclair. Il s’envola et passa au dessus de l’océan, formant une traînée majestueuse au dessus de l’eau, se penchant a peine pour frôler le liquide froid de sa main, il remonta, rasa les pics montagneux et attrapa au vol une poignée de neige éternelle. Qu’il laissa échapper derrière lui comme une traînée blanche, marquant là le passage du plus grand mage de son temps. Il rit, il rit au éclat, d’euphorie. Il se sentait revivre, l’aventure rentrait par tous les ports de sa peau et après tant de temps sans être aéré, l’expérience lui faisait un bien fou. Et bientôt il pourrait toucher les nuages de ses mains gantées.

COR LEONIS
Ecrit par Viper Dragoon

Au bout d’une heure, il s’arrêta au sommet d’une falaise, pour reprendre son souffle, épuisé par toutes ses cascades. Comme l’aigle, il avait voulu dépasser les cimes éternelles et monter jusqu’au très haut pour pouvoir respirer l’air pur. Comme l’aigle, il était extasié, comblé, joyeux. Quand soudain, il aperçut un trait de fumée a l’horizon, il enleva ses lunettes de vol et remit ses binocles.
-Tiens…Un incendie…
Il ne fit pas attention a ce qu’il dit puis finalement l’énormité le frappa. Il monta sur le pteroplan et enclencha le contact, puis il fondit vers la fumée…
-Non…Pensa t’il. Mon dieu non, faites qu’il ne s’agit pas d’Ozette…

Un village était en feu, et il s’agissait d’Ozette, a nouveau.

Et Genis plongea, accéléra autant qu’il put, vola aussi vite qu’il put. Mais comme l’aigle il avait voulu monter jusqu’au très haut, et comme l’aigle, la foudre l’avait puni…Les flammes embrasaient déjà tout Ozette lorsqu’il posa le pied a l’entrée du village.

Notes :
“Viper Dragoon”:^^ Valà fini. Bon alors pour ces trucs de l’aigle il s’agit d’un poème de Heredia nommé “La mort de l’aigle” Ou il raconte comment un aigle, en voulant s’élever plus haut que les nuages, avait été frappé par la foudre pour son audace. Genis c’est pareil, il s’est fendu la poire pendant qu’Ozette réorganisait le barbecue annuel. Tout dit, a oui, pour le New-Genis, imaginez un Genis-Bishounen transpirant la virilité ^^.
«Genis» :-___- Qu’est ce qui faut pas entendre…
«Viper Dragoon» :è___é Toi le PNJ, on t’as pas sonné. Tu ne connais point la loi de la fanfic :C’est ma fanfic, c’est moi que je fait ce que je veux, et je peux te faire clamser comme un blaireau au prochain chapitre si ça me chante !
«Genis» :O____O Gloups, oui chef.
«Viper Dragoon» :^___^ Bien, l’ira loin ce ptit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chtilipe.jexiste.fr/phpbb/index.php
Erika-Sama
Power membre
Power membre
avatar

Nombre de messages : 970
Localisation : Je vais te buter.Fais gaffe je sais où t'habites.
Date d'inscription : 14/11/2004

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Dim 30 Jan à 23:23

Arf j'adore!!!
T'es vraiment doué!!Vivement la suite!(j'espere que Zélos est toujours aussi pervers*AIEUH!!*)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel
Power membre
Power membre
avatar

Nombre de messages : 701
Localisation : In the shadows....all my life...
Date d'inscription : 01/01/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Dim 30 Jan à 23:35

arg,j'imagine pas genis! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeracontemalife.net nan plus sérieusement http://feelthes
Shihna
Power membre
Power membre
avatar

Nombre de messages : 949
Localisation : Où que nous soyons, nous sommes reliés...
Date d'inscription : 09/01/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Dim 30 Jan à 23:49

continue continue!!! ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viper Dragoon
super membre
super membre
avatar

Nombre de messages : 163
Localisation : Derrière toi!*Ecrase un gourdin sur le posteur naïf*
Date d'inscription : 26/12/2004

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Lun 31 Jan à 23:15

Merci beaucoup^^ Pour Genis lunarius tu prend un gaillard avec l'ossature de zelos, tu lui met de long cheveux d'argent soyeux qui descendent en tresse jusqu'au bas des hanches et des petits monocles sur le visage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chtilipe.jexiste.fr/phpbb/index.php
Angel
Power membre
Power membre
avatar

Nombre de messages : 701
Localisation : In the shadows....all my life...
Date d'inscription : 01/01/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Lun 31 Jan à 23:33

arg!!!mon dieu,mon dieu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeracontemalife.net nan plus sérieusement http://feelthes
Viper Dragoon
super membre
super membre
avatar

Nombre de messages : 163
Localisation : Derrière toi!*Ecrase un gourdin sur le posteur naïf*
Date d'inscription : 26/12/2004

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Lun 31 Jan à 23:37

Mr. Green On est tombé amoureux?ben ouais, Genis c'était de la graine de beau gosse et ça a poussé ^^ mais je prévois quelques retournement pour certaisn persos j'ai déjà parfaitement les persos suivants en tête:

-Zelos
-Lloyd
-Colette
-Kratos(Pas encore décidé si il serait ou non, ça sert a rien de me supplier vu que je ferais ça en fonctin de si ça encombre le script ou pas)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chtilipe.jexiste.fr/phpbb/index.php
Angel
Power membre
Power membre
avatar

Nombre de messages : 701
Localisation : In the shadows....all my life...
Date d'inscription : 01/01/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Lun 31 Jan à 23:46

et Lloyd,il sera comment????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeracontemalife.net nan plus sérieusement http://feelthes
Viper Dragoon
super membre
super membre
avatar

Nombre de messages : 163
Localisation : Derrière toi!*Ecrase un gourdin sur le posteur naïf*
Date d'inscription : 26/12/2004

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Lun 31 Jan à 23:49

Ah ah aha ha, faut pas gacher la surprise^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chtilipe.jexiste.fr/phpbb/index.php
Lloyd69
Power membre
Power membre
avatar

Nombre de messages : 1333
Date d'inscription : 22/12/2004

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Mar 1 Fév à 0:00

tres joli texte rien a redire là dessus !

Félicitations pour ta prose Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/zaark/
Lady Presea
Membre ultime
Membre ultime
avatar

Nombre de messages : 375
Localisation : Tessaha'la
Date d'inscription : 06/01/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Mar 1 Fév à 0:35

Je veut la suite!
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://akuma-to-tenshi.forumactif.com/index.forum
Viper Dragoon
super membre
super membre
avatar

Nombre de messages : 163
Localisation : Derrière toi!*Ecrase un gourdin sur le posteur naïf*
Date d'inscription : 26/12/2004

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Mar 1 Fév à 21:56

Ben j'ai presque fini le chap 2 J'en suis au notes)Et lorsque j'aurais fini le chap 3 je vous passerais les deux(Je fonctionne toujours par deux, voir 3)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chtilipe.jexiste.fr/phpbb/index.php
Erika-Sama
Power membre
Power membre
avatar

Nombre de messages : 970
Localisation : Je vais te buter.Fais gaffe je sais où t'habites.
Date d'inscription : 14/11/2004

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Mer 2 Fév à 9:01

Comment ca"ca a poussé"? Oo
*se fais torturer*
Wébon serieusement je veux la suiteeee serieux!!!Dépèche toi de le finir! ><
...Pardon ;(
*sors*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shihna
Power membre
Power membre
avatar

Nombre de messages : 949
Localisation : Où que nous soyons, nous sommes reliés...
Date d'inscription : 09/01/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Mer 2 Fév à 13:47

STP!!!!! Met Kratos!!! Mais bon si tu lui fait des rides et tout c'est pas la peine car Kratos c'est la beauté incarné (*_*)
J'ai hate de voir Lloyd et Colette!! Avec de la chance Colette est moins conne ^^
Lloyd je le vois bien avec les muscles de Kratos *_*
Bon j'arrète j'arrète avec Kratos...
Zélos lui a peu ètre coupé ses cheveux ^^ enfin ques ce que j'en sais aprés tout c'est pas moi l'écrivain hors repère nommé Viper Dragoon ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viper Dragoon
super membre
super membre
avatar

Nombre de messages : 163
Localisation : Derrière toi!*Ecrase un gourdin sur le posteur naïf*
Date d'inscription : 26/12/2004

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Mer 2 Fév à 14:43

MErci beaucoup^^ J'ai fini les deux chapitres dans la soirée, Zelos et Sheena y apparaitrons et y'a une petite surprise pour les admirateurs masculins de Sheena, j'en dit pas plu Razz je la mettrait dès que je peux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chtilipe.jexiste.fr/phpbb/index.php
Viper Dragoon
super membre
super membre
avatar

Nombre de messages : 163
Localisation : Derrière toi!*Ecrase un gourdin sur le posteur naïf*
Date d'inscription : 26/12/2004

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Mer 2 Fév à 23:11

Chapitre 2 :A nouveau le chaos

Genis se précipita dans Ozette, la ville brûlait de partout, des hommes en armure dorée et émeraude s’occupaient de mater les dernières résistance, des hommes étrangement familiers…
-Des chevaliers pontificaux !Rugit Genis. Les chevaliers se retournèrent vers lui. Un chevalier doré portant une cape rouge arriva en bousculant les autres.
-Chef !Dit l’un d’entre eux. Il correspond au signalement.
-Toi !Reste ou tu est !Cria le chevalier en cape rouge.
-Ecoutez il doit y avoir méprise, je suis…Commença Genis, essayant de parlementer, le chef des gardes lui répondit en faisant tourner sa hallebarde autour de sa tête et la pointer en direction de Genis.
-Suffit !Pas de paroles, ne bouge pas ou l’on te saigne !Sale porc de demi-elfe !
Genis, sans faire attention a une insulte qui l’aurait révolté en temps normal, eut un petit sourire a la vue de l’arme étincelante devant les reflets des flammes qui consumait Ozette, a l’idée qu’il allait a nouveau reprendre le combat, un des garde lui ne l’interpréta pas comme cela.
-Qu’est ce que c’est que ce sourire arrogant ?!Sale chien de demi-elfe !Je vais te dompter moi tu va voir !Le chevalier d’or lui bloqua la route.
-Envoyez les unités magiques !Avant qu’il n’ait put faire un geste, il était encerclé de chevaliers portant des sceptres et des pentacles se formaient a leurs pieds, Genis prit rapidement le paquet de Raine et essaya de le détacher. Mais sa sœur avait toujours été une perfectionniste, aussi le nœud de l’emballage était si dur que Genis s’y écorcha les doigts a vouloir l’ouvrir. La situation grotesque dans laquelle il se trouvait fit rires quelques soldats et le fit se maudire lui même, il aurait eu le temps de les vaincre cent fois sans les « précautions » de Raine.
-Allez c’est la fin pour toi !Dit le chef. Adieu Genis Sage !Le sang du demi-elfe ne fit qu’un tour. Ils ne s’étaient pas trompés, c’était bien lui qu’ils cherchaient. Mais pourquoi ?Quel crime avait t’il commis ?Il n’avait rien fait de mal depuis une dizaine d’année et être de son sang n’était plus un crime, mais alors pourquoi ?Les mages levèrent leurs cannes et crièrent a l’unisson.
-Fireball !
Des centaines de boules de feu plongèrent sur Genis en continu, bientôt un immense brasier s’étendait a l’endroit ou il se trouvait auparavant sur plusieurs mètres. Le capitaine éclata d’un rire gras face a ce spectacle.
-Voilà de quoi faire taire ta sale arrogance !Sache qu’on ne triomphe pas des mythiques chevaliers pontificaux avec un simple Kendama !En formation vous autres, on rentre. Les soldats commencèrent a plier bagage quand soudain, une voix lointaine, rauque retentit depuis les flammes.
-Un Kendama ?

Une silhouette noire et filiforme apparut au milieu des flammes, avançant vers le capitaine. Des gardes s’interposèrent mais ils furent instantanément fauchés par quelque chose. Sauf le reflet métallique éphémère et le son de ferraille qu’avait produit l’attaque pouvait confirmer qu’il s’agissait d’une arme.
-Qui vous parle…De Kendama ?Une autre rangée de chevaliers furent fauchés, la chose luit au soleil avant de s’entourer autour du bras de son propriétaire. Genis, rescapé du bûché, a peine brûlé tenait dans ses mains un long sceptre sculpté dont l’extérieur semblait être de l’ébène doublé a de l’acier. Au bout de ce sceptre, se trouvait une longue chaîne de trois mètres reliée a un énorme fléau en acier massif. Genis, d’un geste expert fit tournoyer l’armes de telle manière que la chaîne s’enroula autour de son bras et qu’il put la prendre a la main, en lâchant le manche et en faisant tournoyer délicatement la boule d’épines en fer.
-Je n’ai plus l’age de jouer avec de vulgaires Kendama. Dit Genis dont l’adrénaline et le goût de la bataille revenait a l’esprit. Son expérience le rendait sur de lui a point extrême. Il courut, un peloton entier de chevaliers le chargèrent, il fit un magnifique salto avant et le fléau dégomma a l’horizontale tous les gardes avant de revenir dans sa main, ainsi il terrassa tous les chevaliers sans utiliser de magie. Il retomba lestement au sol, au bout d’une demi-heure de combat non équilibré, Genis vint a bout de la cinquantaine d’hommes qui avaient envahis Ozette, il ne restait plus que le chevalier doré qu’il souleva a bout de bras, malgré son armure, son vêtement consumé par les flammes au niveau des bras réveillaient de bons muscles bien entraînés pas massifs, mais pas mauvais non plus.
-Toi !Pourquoi as tu attaqué Ozette ?!Parle !Le Garde détourna le regard, Genis d’un geste de la main, montra le carnage qu’il avait fait a ses troupes.
-Veux tu les rejoindre ?Veux tu m’obliger a encore tuer ?Tu n’as pas une vie, une femme des enfants ?!
-Ca…Ca n’a pas d’importance !Je dois mourir pour la couronne si je fuis je serais déshonoré je serais obligé de me suicider pour regagner mon honneur! Genis le lança au sol.
-Ca n’est pas par la manière dont on meurt mais de celle dont on vit, qu’on devient honorable. Genis lui lança un regard navré. Je ne sais pas ce qu’on t’as dit sur ceux de ma race, mais nous ne sommes ni des chiens, ni des porcs. Au contraire, ça ne sert a rien de t’entêter, aide moi et je te prouverais que la vie a toujours du bon, tu veux bien ?Le capitaine regarda le demi-elfe d’un air ahuri. Malgré toutes les choses qu’il avait dites il l’épargnait. Il pria Martel, dans sa tête de l’aider a faire le bon choix.
-Nous…Nous devions trouver tous les membres d’un certain groupe qui devait se réunir dans cette ville et les capturer, sinon les tuer. Le regard de Genis se glaça, était t’il arrivé malheur a Presea ?
-Que s’est t’il passé ?
-Nous avons attaqué en fin d’après midi par surprise, nous avons pu capturer deux personnes, un grand gaillard aux cheveux bleu d’une quarantaine d’année et une jeune fille a la chevelure rose d’une vingtaine. Genis eut un déglutissent, Presea et Regal. Décidément, quoi qu’ils fassent le destin finissait toujours par les rattraper.
-Il…Il était prévu qu’il y ait d’autres personnes, mais elle ne sont pas venues. Genis le secoua, excédé.
-Qui a donné l’ordre d’attaquer Ozette ?!Qui !?
-C’est…C’est un ordre de monsieur le Pontife…

Lord Zelos Wilder.

*********************************************************************

-Allez vient par là !
C’était dans une ruelle sombre de Meltokio, une bande de voyous avait réussi a attraper une jeune guerrière a la sortie du colisée et a l’isoler. L’un deux la tint fermement par le poignet tendit que l’autre tentait de la déshabiller lorsque soudain une voix retentit.
-Et bien et bien, que de galanterie ! Un homme était apparu, il était vêtu d’un costume superbe, surplombé d’un chapeau bleu décoré par une plume argentée. Son costume était fait de fibres dorées et rutilantes, il avait une canne a la main. L’un des voyous se dirigea vers lui en tendant un poignard
-Occupe toi d’ton trou du cul papy si tu veux pas qu’on t’en fasse un second !L’homme considéra l’arme et eut un mouvement dédaigneux de la tête.
-Quelle lâcheté d’attaquer une combattante alors qu’elle sort épuisée d’un combat. Il tira son épée, elle étincela hors de son fourreau comme une étoile dans cette nuit noire.
-Mais de quoi je me…Il n’eut pas le temps de finir que l’inconnu chargea, trois coup, comme autant d’assaillant, les trois brigands tombèrent alors au sol, morts, instantanément.
-Cette vermine ne mérite même pas la mort. J’ai toujours été trop gentil. La jeune fille courut vers lui.
-Qu…Qui êtes vous ?!Pourquoi m’avez vous sauv…La jeune fille fut coupée par une rose que l’inconnu lui tendit juste devant son visage, une rose bien rouge, dont la rosée s’écoulait encore. L’inconnu alors enleva son chapeau, s’inclina et lui baisa la main, un catogan ordonné roux lui tombait dans le dos et de fines moustaches sur son visage rendait ses yeux couleur ambre encore plus intense.
-Nous en discuterons…Devant un verre non ?La jeune fille, stupéfaite d’être sauvée pour être draguée resta bouche bée.
-Vous ne dites rien ?Fit Zelos. Bonne qualité ça. L’émotion sans doutes, les femmes sont souvent bien plus bavardes qu’elles n’y paraissent. Malgré le temps qui avait passé, il s’agissait bien de Zelos Wilder qui avait a présent 32 ans. Son charme n’avait qu’accru et sa position de noble- et non plus d’aventurier du même coup- lui rapportait bien plus qu’il ne l’avait espéré. Il était devenu le nouveau pontife du roi. Malgré le malheur qui était arrivé au dernier il avait pris le poste, les titres, et les honneurs sans rechigner. Après tout, il ne faut pas faire de gâchis, avait t’il dit a Hilda lors d’une de ses conversations en tête a tête dans leur salon. Le roi il y a quelques années de cela lui avait donné sa main en mariage. Zelos, strictement intéressé, n’avait pas refusé. Ils avaient étés mariés le lendemain, a une cérémonie ou tout le royaume avait été invité. Et Zelos qui croyait de par le coup gagner le titre le plus prestigieux du royaume et tous les droits, se trouva enchaîné au règles de l’état et de sa femme comme un boulet. Elle en effet, ne supportait pas la compagnie de ses « chéries » et lui reprochait toutes ses infidélité, comme si c’était de ma faute si je suis irrésistible ♥, lui avait répliqué Zelos. Elle avait même eut l’audace de le faire suivre une fois. Mais elle avait oublié que son mari avait contribué a la destruction du Cruxis, ce genre d’expériences laisse des traces, ainsi Zelos n’avait pas été attrapé une seule fois et écumait les rues, très connu des bars et de toutes les jolies filles. Le roi, cet imbécile, croyait qu’il s’assagirait avec le temps. Il s’était trompé, les vices de chair de Zelos n’avait fait qu’augmenter depuis que ce boulet permanent d’Hilda lui collait au basques. Après avoir donné les explications qui se devaient a la fille qu’il avait sauvé (Allez a la villa du pontife et demandez au garde de fonction de vous faire emprunter la porte de derrière, il comprendra.). Il s’en retourna d’un pas tranquille chez lui, Six gardes l’attendaient a l’entrée.
-Bonsoir les gars dit Zelos en s’avançant vers l’entrée, les garde, avec leurs hallebardes, lui bloquèrent le passage. Zelos eut un petit rire.
-Ouais, très drôle, allez laissez moi rentrer. Un des chevaliers déroula un rouleau de parchemin.
-Le roi vous convoque immédiatement dans la salle du trône, nous avons ordre de vous y conduire et de vous désarmer. Zelos regarda le chevalier et haussa un sourcil.
-D’accord je viens, pour ce qui est de désarmer…Il sourit. Vous n’avez qu’a essayez, mais rappelez vous, je suis Zeeeelos Wiiiiilder, l’ex-Elu. Les soldats frissonnèrent sous leurs armures. Il se retourna et commença a marcher.
-On y v…
Il n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’il chut au sol, assommé par ses propres gardes. Ceux ci l’attrapèrent et le portèrent jusqu’au palais.

Notes:
“Viper Dragoon”:Voilà, c’est l’arrivée du plus beau ^^. J’adore Zelos, il a un de ces charismes, c’est un de mes persos préférés, malheureusement, ses vices principaux (Les jolies filles, l’argent et la manière de mélanger les deux ^o^)Ont fini par gâcher sa vie. Je pense que c’est ce qu’aurait fait le vrai Zelos si il avait passé ses journées a s’emmerder a la cour.
«Zelos» :Y font chier z’ont même pas de Gamecube chez les nobles ><
«Viper Dragoon» :O___O Comme tu as du souffrir !
«Zelos» :>< Vi, je me suis même mis au mot croisés !Je suis presque clean a présent *Tics nerveux*.
«Viper Dragoon» :-___- Enfin bref, quand a l’arme de Genis, je la trouvait déjà un peu ridicule, alors si il avait la même a 22 ans ça puerais trop. C’est vrai qu’une masse d’armes c’est moins original, mais le maniement est le même et l’effet est meilleur. Et pis bon, l’allait pas se battre avec un truc qui ressemblait plus a un Jokari a une arme de destruction massive^^. Allez @+Au fait…LE CHAT JOUE AVEC EN 6 LETTRES !
«Zelos»[Air de psychopathe névrosé] :GNA PELOTE !GNA PELOTE!!!
«Filles de bonne famille» :Quoi ?!Qu’avez vous asé dire ?!*Se jettent sur Zelos et le tabassent.*
«Viper Dragoon» :^^ @+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chtilipe.jexiste.fr/phpbb/index.php
Viper Dragoon
super membre
super membre
avatar

Nombre de messages : 163
Localisation : Derrière toi!*Ecrase un gourdin sur le posteur naïf*
Date d'inscription : 26/12/2004

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Mer 2 Fév à 23:11

Chapitre 3 :Saint jugement de l’Elu

Zelos fut réveillé par une violente gifle d’une gantelet, il ouvrit faiblement les yeux. Il se trouvait dans la salle du tribunal royal, ses mains étaient liées dans son dos et son arme avait disparu. Il se maudit de ne pas avoir été sur ses gardes. Ceux-ci justement le traînèrent au banc de l’accusé, a la place du juge, trônait le roi de Tethe’alla, en costume d’apparat. Il l’avait sûrement mit pour prendre un air supérieur tandis que Zelos était taché de boue. Ils ne s’étaient jamais réellement appréciés entre eux. Maintenant Zelos supposait que le roi lui avait offert la main de sa fille dans l’unique but de le retrouver un jour a cet endroit précis. Il frappa avec son marteau sur la table. A coté de lui, une silhouette qu’il ne put distinguer encapuchonnée dans une grande cape.
-Zelos Wilder, vous êtes accusé d’avoir rompu la paix fragile qui liaient nos monde. Avez vous quelque chose a dire avant que la sentence soit prononcée ?Zelos se retint de rire, l’ironie était trop belle, il était l’homme le plus important du royaume après le roi et il n’aurait même pas droit au jugement décent que n’importe quel paysan de bas étage aurait eu. Il sourit simplement.
-Vous allez un peu vite en besogne vous ne trouvez pas votre altesse ?Il n’y a rien qui prouve les actes dont vous m’accusez non ?Et ou est mon avocat ?
-Nous avons pensé au début vous en fournir un, mais vous auriez tant fait traîner les choses que vous seriez mort de vieillesse avant d’avoir été jugé. C’est pourquoi en fonction de la gravité de votre crime, nous avons choisis de vous en dispenser.
-Mais votre majesté, n’allez donc vous pas dire a un innocent de quoi il est accusé au juste?Vos chef d’inculpations sont assez flous et je ne suis pas devin. Dit il en souriant, il y eut des voix outrées, manifestement il avait fait plus d’effet par une phrase a laquelle il n’en prêtait même pas que par un propos bien ciselé.
-Silence !Fit le roi en frappant sur son pupitre. Silence !Zelos Wilder, vous êtes accusés d’avoir ordonné une attaque sur le village allié d’Ozette, il y a quelques heures en utilisant vos chevaliers pontificaux et en agissant au nom de la justice de Tethe’alla. Zelos eut le souffle coupé. Ozette ?Il n’aurait jamais fait une chose aussi absurde, Ozette ne représentait en aucun cas un quelconque intérêt excepté la réunion qui devait avoir lieu la bas ou il avait été convié, il devait même y partir demain, il ne sut quoi répondre sur le coup. Le roi prit cette hésitation pour un silence d’approbation.
-Bien, vous n’avez rien a dire donc, fort bien, je vous condamne alors a la prison a perpétuité.
-Quoi ?!Rugit Zelos en se dressant sur son pupitre, les gardes, d’une main ferme le firent rassoir.
-Soyez heureux, sans vos titres et votre ex-statut d’Elu, c’était la décapitation pure et simple, mais je sais que vous tenez pertinemment a votre beau visage ainsi nous vous le laissons, en gage de notre gratitude pour vos bon services. Zelos protesta violemment, les traita de tous les noms. C’était un ras le bol pur et simple, comment osait t’il maintenant ?!Maintenant qu’il aimé et adulé de tous, qu’il avait tous les titres et tout l’or qu’il avait pu rêver. Le roi le lui retiraient en riant d’une pichenette. Quand soudain, il reconnut la silhouette encapuchonnée.
-Hilda !La silhouette enleva sa capuche pour laisser paraître les cheveux blonds et bouclés de la princesse.
-Hilda aide moi !Cria l’Elu, en désespoir de cause.
-Non Zelos.
-Mais pourquoi ?!
-Tu crois que je te fait confiance ?!Tu n’as jamais été là pour moi !Tu t’est toujours contenté de courir après les jupons !
-Mais ma chérie…
-Alors que moi je faisait tout pour te donner mon amour tu m’as toujours considérée comme un objet, un titre et tu continuait a vadrouiller la nuit !Tu crois que je comprenait pas ton petit jeu ?!Mais a présent tu peux crever la gueule ouverte je n’en ait cure, va au diable, Zelos Wilder !

Et Zelos, emporté par les soldats qu’il commandait il y a même pas une heure tenta de protester, dire quelque chose, n’importe quoi. Il n’en sortit qu’une insulte immonde envers la princesse qui se mit a fondre en larmes, pour faire bon genre et pour l’accuser de tous les maux. Car dans tous les conflits, la femme émeut toujours par les pleurs et la justice a un grand penchant pour celles de son propre sexe.

*********************************************

-ZELOS !Elle se réveilla en sueur, dans son lit, haletante, sa poitrine se soulevant doucement au rythme de sa respiration. Elle se tint la tête entre ses paumes, écartant de ses mains moites une mèche de cheveux noirs qui lui tombait sur son front mouillé. Elle se leva, enfila sommairement un kimono et ouvrit la fenêtre. Mizuho plongée dans l’obscurité était illuminée par les étoiles, c’était une nuit magnifique, et la nuit avait toujours été propice au Ninjas. Elle sortit de la fenêtre et d’un saut félin, se percha sur le toi de paille de sa maison, celle du chef. Cela faisait 3 ans que le chef de Mizuho, Igaguri, était mort et qu’elle avait du reprendre le flambeau. Le poids était lourd a porter sur ses épaules, mais elle en avait de solides, et elle faisait des efforts, et ça, ça n’était pas a la fille qui avait vaincu Volt qu’on allait apprendre a en faire. Sheena regarda la lune et poussa un profond soupir mélancolique, ses cheveux, longs a présent lui tombaient sur les épaules, elle avait acquit une sorte de beauté par procuration. Elle n’avait rien fait pour se rendre belle et s’habillait de la manière la plus pratique possible, pourtant sa manière de s’habiller a la garçonne la rendait absolument irrésistible.
-Ca faisait longtemps que je n’avait pas rêvé de lui…Elle l’avait vu, en train de se débattre dans le noir contre des ennemis invisibles avant de se faire aspirer par les ténèbres. Elle avait tenté de venir lui porter son aide, mais plus elle avançait, et plus il s’éloignait. Ca devait être le stress se dit elle. C’était normal…Elle avait 29 ans, et qu’elle le veuille ou non elle devait choisir un époux, depuis que grand-père était mort elle le devait si elle voulait régner en parfait droit sur Mizuho. Malheureusement aucun prétendant ne satisfaisait a ses goûts, ils n’avaient l’air que de vieux débiles ou des jeunes n’ayant rien dans le ventre et tout dans l’esbroufe. Et elle ne se décidait pas, et elle passait son temps a s’entraîner ou a rêvasser pendant que ses précepteurs devenaient fou et s’arrachaient les cheveux de la voir si indécise a se marier et a étudier. Elle n’avait aucun intérêt a ça. Elle savait sûrement bien plus de caractères kanjis que la plupart de ses vieux fou car elle avait eu a les créer elle même pour les adapter au combat. Quand aux maris, elle ne voulait pas choisir. Elle n’y arrivait pas il n’y avait pas d’hommes dignes de ce nom a Mizuho, elle aurait voulu quelqu’un qui ne la craigne pas a cause de sa puissance et qui soit même capable de la charrier de temps a autres. Tandis qu’ici ils ne faisaient que ramper a ses pieds et persifler pour avoir son corps, ses pouvoir et sa richesse. Mais ils n’auraient aucun des trois, elle vivante jamais. Elle se souvint du bon temps. Son réseau d’informateurs lui avait appris que Ozette avait été attaquée, cette nouvelle l’avait choquée car elle contait s’y rendre. Ce qui ne se fit pas parce que même pour aider, les anciens s’y opposèrent. Lui disant qu’elle avait trop de responsabilité de quitter le village alors qu’elle n’était pas protégée, ce qui était ridicule puisque qu’elle aurait pu les vaincre a 100 contre 1. Si grand-père avait été là il aurait compris…Si seulement elle avait eu la volonté qu’elle avait eu a 19 ans…Elle se retourna soudain, un bruit, un mouvement imperceptible. Sheena ne demanda pas qui était là, son ennemi aurait compris qu’elle l’avait repéré, ainsi elle se glissa habillement entre les toits des maisons en faisant des roulades. Un homme sortit alors d’une ruelle et sauta sur un toit. Celle-ci, d’un mouvement habille l’attrapa a la gorge et l’immobilisa.
-Qui est tu ?!Qui t’envoie ?!L’homme était un type habillé en noir, il se débattit violemment ce qui obligea Sheena a lâcher prise. Elle n’était pas dans une position délicate pour combattre, elle n’avait pas ses sceau et était complètement nue sous son kimono. Elle resserra la ceinture d’avantage et fonça vers l’ennemi, celui-ci, un poignard a la main, l’esquiva d’une manière très bizarre avant de se retourner et d’enchaîner les coups que Sheena évitait.
-Ces techniques sont celles de Mizuho !Qui est tu ?!Pourquoi nous attaque tu ?!Le Ninja noir ne répondit rien et continua a enchaîner les coups de pieds et de poignards dans le vent, sans parvenir a la toucher, dès lors ça n’était plus un combat, mais une danse, une danse frénétique entre une acrobate et un tueur. Chaque geste était un pas, chaque coup un mouvement gracieux, on pouvait alors élever le combat au stade d’œuvre d’art. Finalement d’un geste habille Sheena parvint a prendre la dague que le Ninja portait a sa ceinture avant de la retourner contre lui et la plaquer contre sa gorge, le combat avait été intense et elle était en sueur.
-Allez parle !Et je te laisserais la vie sauve. Le Ninja, dont le visage était enroulé dans un grand foulard noir fit alors quelque chose qui l’horrifia, il prit son poignard…


…Et se l’enfonça dans le ventre.

Sheena le regarda, horrifié, celui-ci poussa un cri d’agonie aigu avant de tomber sur le dos, se vidant de son sang, le cri avait alerté les habitants du village qui se réveillaient et se précipitaient sur les lieux du combat.
-Sheena !Que s’est t’il passé !Demanda un des anciens. Sheena attrapa le foulard de l’homme et le retira d’un geste sec, elle poussa un hurlement de surprise, l’homme…

N’avait pas de visage.

Il n’y avait qu’une surface de peau lisse a l’endroit de sa bouche, son nez, ses yeux et il n’avait pas de cheveux, c’était quelque chose d’horrible, elle se retint de vomir.
-Mon dieu mais qu’est ce que c’est que ce…Ce truc !Elle remarqua ensuite qu’elle portait toujours une tenue plus que légère et que les villageois lui lançaient des regards pleins de pudeur, elle rougit.
-Je…Je retourne me coucher, nous verrons ça demain au calme. Dit Sheena rougissante et partit se coucher, cette scène lui tourna dans la tête et au moment ou elle se rendormit elle se remit a penser a la raison qui l’avait fait se lever.
-Zelos…Encore une fois tu as été là lorsque j’avais besoin de toi…
Elle s’endormit

Notes : :
“Viper Dragoon”:Valà, fini, tapé en une nuit Razz je suis fier de moi, j’adore Sheena et Zelos y sont trop cool c’est pour ça que je les utilise autant que je peux, pendant le combat j’ai voulu mettre en valeur le physique de rêve de Sheena ^^ je parie que vous auriez bien voulu voir le combat en animé hein ?Bande de petits pervers malappris !^o^ Non non et non. Ce qui est bien quand on est l’auteur, c’est qu’on peut faire faire des cochonneries a ses persos je me demande si au prochain chapitre…
«Sheena»[Invoque Origin] :O\___/O OSE
“Viper Dragoon”:O____O *Gloups* ben finalement tu sais quoi, on va s’en tenir pour dit, allez la suite^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chtilipe.jexiste.fr/phpbb/index.php
Erika-Sama
Power membre
Power membre
avatar

Nombre de messages : 970
Localisation : Je vais te buter.Fais gaffe je sais où t'habites.
Date d'inscription : 14/11/2004

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Ven 4 Fév à 22:47

Rawi!!!!J'adore!!!!JE VEUX LA SUITE TOUT DE SUITE!!!! ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lloyd69
Power membre
Power membre
avatar

Nombre de messages : 1333
Date d'inscription : 22/12/2004

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Ven 4 Fév à 23:07

Tres bonne suite Wink

un seul bemol : l'histoire du tribunal avec les juges et l'avocat, je ne suis pas sur qu'au temps des rois il y avait de tels choses, le roi avait les pleins pouvoir non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://membres.multimania.fr/zaark/
Viper Dragoon
super membre
super membre
avatar

Nombre de messages : 163
Localisation : Derrière toi!*Ecrase un gourdin sur le posteur naïf*
Date d'inscription : 26/12/2004

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Ven 4 Fév à 23:22

Merci beaucoup^^ Quand aux tribunaux, ça ressemble a une monarchie du 18ème, y'avait des tribunaux. des impressions?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chtilipe.jexiste.fr/phpbb/index.php
Shihna
Power membre
Power membre
avatar

Nombre de messages : 949
Localisation : Où que nous soyons, nous sommes reliés...
Date d'inscription : 09/01/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Sam 5 Fév à 0:44

Encore encore encore!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyuubi
Power membre
Power membre
avatar

Nombre de messages : 838
Date d'inscription : 31/12/2004

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Sam 5 Fév à 0:45

c'est pour quand la suite?????????????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viper Dragoon
super membre
super membre
avatar

Nombre de messages : 163
Localisation : Derrière toi!*Ecrase un gourdin sur le posteur naïf*
Date d'inscription : 26/12/2004

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Sam 5 Fév à 14:14

Je m'y suis pas encore mis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chtilipe.jexiste.fr/phpbb/index.php
Shihna
Power membre
Power membre
avatar

Nombre de messages : 949
Localisation : Où que nous soyons, nous sommes reliés...
Date d'inscription : 09/01/2005

MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   Lun 7 Fév à 20:46

allez on se dépèvhe!! c'est pas le moment de faire une pause!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fanfic Tales of Symphonia]Cor Leonis
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Super Nintendo (super famicom)
» 112 mains serrées—Fanfic by Sacchan AKHTS!
» THE PURSUIT TALES ? all of a mind trick
» Le dernier né : Feery Tales
» Tales of Buffy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales Of Liberty :: Général :: Forum Creation-
Sauter vers: